Les noll ont deux ailes

Et coté repas?

Les premiers mois, on était paumé coté courses. C’est bête à dire, mais quand tu te retrouves dans un supermarché et que tu ne reconnais pas les produits, tu ne sais pas quoi acheter. On mettait un temps fou à remplir notre charriot.

Le plus souvent, c’était Jean-Luc travaillant en horaire décalé avec sa business en France, qui faisait les courses l’après-midi. Tanné de chercher, il prenait du riz, des pâtes et des patates. Je n’ai pas mis longtemps à prendre du poids!

On en a fait des découvertes, pas toujours bonnes. Notre pire souvenir : Des saucisses immangeables.

On s’est privé la première année aussi à cause des prix super élevés pour les produits bien franchouillards. Du bon vin, du bon formage et du bon saucisson, sans parler du magret de canard et du foie gras! Au fil du temps, on s’est résolu à payer le prix et maintenant on ne se prive quasiment plus! Bon on fait toujours l’impasse sur le foie gras.

Petit à petit, on a su découvrir les bonnes places et les bons produits locaux, comme les marchés.

A Montréal, on a découvert les marchés Atwater et Jean Talon, avec ses bonnes poissonneries et sa bonne choucroute.

Puis dans les Laurentides, le marché de Val David ou nous avons redécouvert les fromages fermiers, les fruits et légumes du jardin avec des découvertes comme la fleur d’ail, les concombres citrons, les rabioles (excellent navet qui se mangent crus), et … la saucisse de Toulouse à la mode Québécoise.

100_2479

avec les démo des chefs cuisto.

Le chef en exercice.

On a aussi découvert, d’excellents restaurants.

A Montréal, la banquise sur le plateau pour toutes sortes d’excellentes poutines

photo_fred-1745

photo_fred-1743

Dans les Laurentides, un incontournable, Au Petit Poucet,

20160312_152631

20160312_163842

ou nous emmenons systématiquement nos visiteurs, amis et grand-mères

20160312_154600

20160312_154336

we-avec-memeche-au-chalet-015

et sa traditionnelle tire d’érable.

we-avec-memeche-au-chalet-016

we-avec-memeche-au-chalet-017

 

Il y a aussi la traditionnelle cabane à sucre à la fonte des neiges.

img_20150322_144131_hdr

img_20150322_142158_hdr

2015-03-22-12-31-33

img_20150322_135438_hdr

2016-04-02-15-15-51

 

Notre préférée de tres loin est la cabane à  sucre de la montagne.

A Ottawa, rien ne vaut une bonne queue de castor aprés une séance de patinage sur le canal rideau mangée les patins aux pieds!

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

 

 

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

En Gaspésie, on ne peut pas passer sans savourer un bon homard

img_1395

dernieres_photo_ete_2010-641

 

Il y a un concept très prisé en Amérique du Nord qui consiste à mettre des tables dans un centre commercial et des libres-services autour de plusieurs enseignes. Chacun peut ainsi se chercher ce qu’il aime, et tout le monde se retrouve à table.

niagara-063

niagara-064

niagara-066niagara-069

 

Saint-Lawrence Market à Toronto

 

Il y a bien sur le traditionnel brunch du dimanche matin.

Le dernier que j’ai particulièrement adoré, était pour la fête des mères à egspectation Saint-Jérôme … servi par mon fils en personne.

13170761_1731605953780766_1450776140_o

img_20160508_135618

img_20160508_135955

Il y a aussi d’excellent restaurant, comme Le Renoir

img_9160

 

 

que nous avons découvert pour feter les 18 ans de Corantin.

img_9177

img_9150

Le summum, on se l’est offert pour nos 22 ans de mariage, à la table du chef Jérôme Ferrer du restaurant L’Europea. Nous étions dans les cuisines pour assister à un vrai spectacle. Une expérience que nous vous suggérons si vous voulez vous faire un gros cadeau,

11952715_10205243710268430_7379460370273330054_o 11953294_10205244056557087_8688613613099992707_o 11953482_10205244522368732_826609520715645061_o

 

Bref largement de quoi se régaler!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *