Les noll ont deux ailes

La décision

Vivre à l’étranger : une idée qui nous trottait dans la tête quasiment depuis qu’on s’est connu tout simplement parce qu’on avait aimé vivre en dehors de la France avec nos parents et qu’on s’était promis de le faire ensemble. Beaucoup d’opportunités explorées sont tombées à l’eau pour diverses raisons. Beaucoup de destination ont été envisagées.

La plus sérieuse fut cette occasion en 1995 de prendre un poste à Toronto. Quand le chef de projet m’a annoncé que j’étais sélectionnée, j’étais passé au labo le matin faire une prise de sang. 9 mois et 1 jour plus tard, Corantin pointait le bout de son nez le jour de la fête du Québec … un signe que l’histoire n’était pas terminée!

Elle a reprise, 8 ans plus tard quand une collègue, prestataire dans l’équipe a voulu se faire embaucher. Il lui a été proposé un poste dans notre unité de Montréal.
Ma réflexion a tout de suite été : « Tiens, il y a des postes ouverts correspondant à mon profil au Canada !  Depuis le temps que l’on veut y aller », me suis-je dis. Il faut que je le dise à Jean-Luc. Aussitôt dit, aussitôt fait le soir même.

« C’est un peu tôt. Ca fait que deux ans qu’on est dans notre maison (2eme construction). Et j’ai mon quatrième site à monter en septembre ! », M’a-t-il répondu. Ce qui était vrai.

Quinze jours ont passé et ma collègue s’est faite embauchée dans l’équipe de Toulouse. Conclusion … le poste à Montréal est toujours libre.

De retour a la maison, j’explique à Jean-Luc que le poste est toujours à pourvoir. Il ne dit rien  les yeux dans le vague. Puis réplique : « C’est malin de m’en reparler ». D’un air de dire,  si tu m’en parles une troisième fois,  je risque de dire oui.

La troisième opportunité de lui en reparler a été quinze autres jours plus tard, avec la rencontre d’ une ancienne collègue, partie travaillée au Québec quatre ans plus tôt. Contente de se revoir, on se fait la bise et je lui demande : « Alors c’est comment le Canada ? ». « Génial », me répond t’elle, « je ne me suis jamais autant éclaté dans mon boulot! ». Et la, la méchante impression de louper quelque chose si on ne saisissait pas l’opportunité.  Je rentre donc à la maison racontes l’épisode à Jean-Luc. « Finalement, pourquoi pas ! On se donne le WE de Pâques 2008 pour réfléchir ». Mais on a beau tourner le truc dans tous les sens, mettre tous les points négatifs dans la balance, elle penche irrémédiablement du cote « C’est le moment de partir » !

Réunion de famille avec les enfants pour décider tous ensemble. Nous avons pondérés tous les critères de décision. Entre découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture et rester proche des amis, de la famille. Les réponses de chacun ont fusé. Florian a répondu visiter un nouveau pays, Corantin a répondu être proche de la famille. J’aurai imaginé exactement le contraire.

D’un commun accord, nous entérinons le choix : « nous partons ».

 

depart-des-noll-juil-08-6Et d’éclater de rire a la question de Florian: Mais maman, on va devoir apporter 365 slips et paires de chaussure. Ah bon, pourquoi? Par ce qu’on se change tous les jours!

La suite à  Montréal quand Florian nous a dit: Ah ben, ce n’est pas du tout comme je me l’imaginais. Nous avions montré des photos du Canada, aux enfants et Florian s’imaginait vivre dans la foret sans aucune comodité matérielle et donc pas de machine a laver le linge!

4 thoughts on “La décision

    1. lesnollontdeuxailes Post author

      Bonjour Loula,
      Désolée pour le délai de réponse. Je découvre votre message seulement aujourd’hui. Oups! Je suis contente de savoir que l’ article vous a plu. Ca m’encourage pour poursuivre. Bonne journée.

  1. marie

    Un grand bravo pour la conception de votre blog. Je dois dire que je ne regrette en rien de m’être abonné à votre weblog. Bonne journée

    1. lesnollontdeuxailes Post author

      Bonjour Marie,
      Désolée pour le délai de réponse. Je découvre votre message seulement aujourd’hui. Oups, pas encore très douée! Merci beaucoup pour votre commentaire qui m’encourage à poursuivre. Je vais bientot publier un nouvel article sur nos repas pendant notre roadtrip en Amérique de l’ouest. Je suis pour le moment acaparée par notre album photo. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *