Les noll ont deux ailes

Les premiers pas sur le sol Canadien

Le premier vol pour Montréal fut un vol professionnel pour une mission de quinze jours qui m’a permis de prendre la température. Même si on parle du Québec, je peux vous dire qu’elle a été très bonne. Jean-Luc m’a rejoint pour se faire aussi un avis. On confirme, c’est une expérience à tenter. On a même préinscris les enfants à l’école Marie de France, un des deux collèges français.

De retour en France, nous sommes passés par toutes les températures et toutes les couleurs. Un coup, mon dossier était en bonne voie, un coup on ne partait plus. A chaque fois que les nouvelles étaient mauvaises, j’avais le moral dans les chaussettes,  à chaque fois qu’elles étaient bonnes j’avais une pêche d’enfer.

Ca signifiait bien, que l’envie était de partir.

Finalement, mon dossier a été accepté. Et là tout s’est accéléré. En deux mois, il a fallu organiser le départ pour un nouveau pays : trouver un logement, trouver un locataire pour notre maison, et toutes les autres démarches, comme par exemple pour Jean-Luc de voir comment gérer sa business depuis Montréal. Pas une mince affaire!

WE du 1er juillet, 4 jours à Montréal avec les enfants : 14 visites, 2 logements acceptables et 12 taudis. C’est le 1er juillet que les gens déménagent à Montréal. La dernière visite fut la bonne. Un logement qui allait basculer d’un statut à vendre au statut à louer. Ouf celui-là venait d’être rénové intégralement.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

On a fêté les 9 ans de Florian en regardant le défilé de la fête du Canada et on a mangé un smoke meet dans le restau de Céline Dion.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Visite de l’école avec les enfants : un vrai labyrinthe ce collège.

On a pris le temps de faire un peu de tourisme en visitant biodôme, insectarium, et jardin botanique.

 

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *